TAICHICHUAN

TaiChiChuan BIS.PNG

Le Taichichuan (taijiquan) peut se traduire par « boxe du faîte suprême » ou « boxe ultime ». C’est à la fois un art martial, une technique de santé et un art de vivre consistant en une succession de mouvements doux, lents et liés, qui permettent d’obtenir une harmonisation des forces yin et yang par la coordination de la conscience, du souffle et du mouvement.

 

Il existe plusieurs styles de taichichuan. Les cinq styles principaux, sont les styles Yang, le plus pratiqué dans le monde, Chen, Wu, Wu Yu et Sun.

 

Le Taichichuan se pratique seul, mais, il comporte également des exercices à deux, nommés « poussée de mains » (Tuishou) et des applications avec partenaire, des techniques contenues dans les formes. La pratique du taichichuan inclut également le maniement d’armes tels que l’épée ou l’éventail.

TAICHICHUAN 1.jpg
Yang Shen Fu.png

Bien qu'étant à l'origine réputé pour son efficacité en self-défense, il est aujourd'hui essentiellement pratiqué, y compris en Chine, comme une gymnastique de santé dénouant les tensions physiques et psychiques, et de longévité.

 

Les mouvements d’étirements, la sollicitation progressive des articulations, l’alternance de contraction et de relaxation du système musculaire et tendineux permettent d’améliorer la circulation des liquides, renforcer les tendons et ligaments et d’éliminer progressivement les tensions. En stimulant les différents systèmes de l’organisme, le taichichuan permet d’améliorer la coordination psychomotrice, la mémoire, ainsi que la souplesse. Enfin, il favorise la circulation de l'énergie dans tout le corps jusqu'au bout des extrémités. Sur le plan psychique, sa pratique est un outil relativement efficace de lutte contre le stress. Enfin, il plonge ses racines dans les principes de la philosophie taoïste.

TAICHI 2.jpg

Mon enseignement du Taichichuan

 

  • La forme Yang

  • Les applications martiales des techniques

  • Les différents Tuishou

  • La pratique des armes, notamment l'épée et l'éventail

 

Plusieurs éléments sont essentiels à une pratique cohérente du taichichuan. Ce dernier ne se limite pas à la forme, au tuishou et aux applications martiales. Pour ressentir les vrais bénéfices de ces pratiques, il faut impérativement s'intéresser à plusieurs autres éléments :

 

Le physique : Avoir d'abord une bonne hygiène de vie : alimentation, sommeil, exercices, marche… Puis, s'exercer à trouver le juste tonus musculaire (alignement, étirements…). Enfin, ne pas oublier le renforcement musculaire (jambes, dos, …).

Le mental Pratique de la relaxation, de la concentration et de la méditation.

L'énergétique Pratique d'exercices spécifiques de qi gong, par exemple posture de l’arbre

 

J’ai grandi dans le wushu professionnel. J’ai toujours pratiqué, rencontré les grands maîtres qui m’ont enseigné beaucoup de techniques de base, de styles différents. De ce parcours d’une vie, j’ai acquis la conviction que l’essentiel est la préparation du corps, l’expérience des sensations. Une fois ces bases acquises, quand on a appris à connaître son corps, l’apprentissage d’un tao, d’un style, suit naturellement. Le corps, qui porte inscrit dans sa mémoire la souplesse, les postures, les gestes, les équilibres, la fluidité, la tonicité, la force juste, va spontanément s’emparer d’un tao, d’une arme, d’une technique de combat.

 

Dans mon école, nous pratiquons bien sûr des enchainements de taichichuan, à mains nues ou avec armes, des enchaînements de qi gong, ainsi que plusieurs styles internes à titre d’initiation et d’ouverture (style Chen, bagua zhang, xing yi quan, nei jia quan). Mais le principal est pour moi le travail du corps. On apprend à sentir son corps, à l’écouter, à relâcher, à respirer, à faire circuler l’énergie … Chacun doit pouvoir découvrir les potentialités et particularités de son corps, pour pratiquer les techniques traditionnelles avec justesse, dans la juste intention.

 

Je tiens aussi beaucoup à la joie, celle qu’apportent la progression et la pratique partagée du taichichuan et du qi gong dans la perspective d’une longue et pleine vie.